đŸŒŸđŸ‡đŸ„ Eat's business đŸ•đŸ·đŸ§€ n°8

Bonjour Ă  toutes et Ă  tous, je vous propose cette newsletter dans laquelle vous trouverez quelques articles sur le monde de l’alimentaire qui m’ont semblĂ© intĂ©ressants dans la semaine prĂ©cĂ©dente. Bonne lecture!


Les Echos, Comment le monde agricole fait face au défi de l'eau, 13/08/2020

Juillet 2020 a été enregistré comme le mois le plus sec depuis 1959.

L'eau est devenue un problĂšme chronique pour les agriculteurs depuis quelques annĂ©es et celui-ci va s’intensifier avec le rĂ©chauffement climatique. Selon Patrick Bertuzzi de l’INRAE, “Sur la moitiĂ© nord de la France par exemple, on observe un dĂ©ficit climatique de 300 Ă  380 mm, soit un manque en volume 300 Ă  380 litres d'eau par mĂštre carrĂ© de sol depuis le dĂ©but du mois d'avril”. DĂ©sormais, des sĂ©cheresses sont Ă©galement observĂ©es Ă  l'automne ou au printemps, ce qui Ă©tait rare dans le passĂ©.

Les agriculteurs affirment qu’une solution serait de crĂ©er des retenues collinaires, qui sont des sortes de bassines Ă  ciel ouvert, creusĂ©es dans le sol, permettant de stocker l'eau lors de fortes prĂ©cipitations. Mais cette solution est dĂ©criĂ©e par les associations Ă©cologiques et les hydrogĂ©ologues, qui pointent une modification du cycle de l'eau, des retenues en surface libre qui n'empĂȘchent pas l'Ă©vaporation de l'eau stockĂ©e et un impact sur les surfaces oĂč les retenues sont installĂ©es.

D’autres solutions existent, avec pĂȘle-mĂȘle un travail sur la gĂ©nĂ©tique des plantes pour sĂ©lectionner des variĂ©tĂ©s plus rĂ©sistantes, la diversification des cultures, les systĂšmes de goutte-Ă -goutte et d'irrigation enterrĂ©e, les sondes hydriques qui indiquent Ă©galement les meilleurs moments pour irriguer les cultures. 

Alimentation Générale, Le Président Xi Jinping impose la fin du gaspillage alimentaire, 13/08/2020

L’article nous apprend notamment qu’en Chine, la tradition exige que soient servis Ă  table autant de plats qu’il y a de convives, plus un. Autre tradition : Ă  la fin d’un repas, la politesse exige de laisser de la nourriture dans son assiette pour ne pas donner l’impression que l’on n’a pas eu assez Ă  manger. 

Mais afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, des associations de professionnels de la restauration de PĂ©kin, Wuhan et Xian essaient d’imposer le modĂšle « N-1 Â», Ă  savoir autant de plats qu’il y a de convives, moins un.

La semaine derniĂšre, le gouvernement chinois a publiĂ© une “instruction” dans laquelle le prĂ©sident Xi Jinping affirme que le gaspillage alimentaire des chinois est « choquant et inquiĂ©tant Â». L’AcadĂ©mie chinoise des sciences estimait en 2018 que prĂšs de 100 grammes la quantitĂ© de nourriture gĂąchĂ©e en moyenne par personne Ă  chaque repas.

Novethic, [La mondialisation dans l’assiette] Le succùs du lait d’amande, un massacre pour les abeilles, 12/08/2020

L’offre de lait vĂ©gĂ©tal s’est Ă©largie en France. Dans le monde, la consommation de lait vĂ©gĂ©tal augmente rĂ©guliĂšrement, et en particuliĂšrement celle du lait d’amande (+250% en 5 ans aux Etats-Unis). Toutefois, ce dernier est montrĂ© du doigt. 

L’explication : 75 % des amandes consommĂ©es dans le monde sont cultivĂ©es en Californie. Or pour rĂ©pondre Ă  la demande, de plus en plus forte, la plupart des producteurs californiens se sont tournĂ©s vers les pesticides pour accroĂźtre leur rendement. De plus, l’amande est environ six fois plus gourmande en eau que les cĂ©rĂ©ales. 

Korii., Halloumi, le fromage qui menace de faire capoter le CETA, 14/08/2020

Le halloumi, fromage emblĂ©matique de Chypre au lait de chĂšvre et de brebis, est au coeur d’une dispute autour du CETA, l'accord commercial de libre-Ă©change entre l'Union europĂ©enne et le Canada.

Le 31 juillet, le parlement chypriote a votĂ© contre l’accord et Chypre est ainsi devenu le premier pays de l'UE Ă  se retirer officiellement d'un accord signĂ© par l'Europe. Selon Chypre, le halloumi serait en effet menacĂ© par des copies amĂ©ricaines, danoises, britanniques ou canadiennes.

Un porte-parole du Mouvement pour la démocratie sociale, l'un des partis qui se sont opposés à l'accord, a ainsi déclaré «Nous demandons l'enregistrement du halloumi comme produit d'appellation d'origine protégée (AOP) dÚs que possible, sans quoi nous ne pourrons soutenir la ratification du CETA».

Le Figaro, Le champagne affronte une crise historique, 18/08/2020

Alors que les vendanges ont dĂ©butĂ© le 17 aoĂ»t dans plusieurs communes de l’Aube, soit le dĂ©marrage le plus prĂ©coce de l’histoire du vignoble et que la rĂ©colte promet d’ĂȘtre d’une qualitĂ© exceptionnelle, la filiĂšre champagne fait face Ă  un important problĂšme de dĂ©bouchĂ©.

En consĂ©quence, et aprĂšs plusieurs mois de nĂ©gociations tendues, le ComitĂ© Champagne a dĂ©cidĂ© que les propriĂ©taires de vignes ne pourront commercialiser que 8 000 kg de raisins par hectare. Le reste devra donc ĂȘtre coupĂ© et laissĂ© Ă  pourrir au pied des vignes. Cela correspond Ă  la fabrication de 230 millions de bouteilles, soit 20 % de moins que l’an passĂ©.

Cette dĂ©cision fait Ă©cho Ă  des perspectives de marchĂ© catastrophiques. LVMH (MoĂ«t&Chandon, Krug, Dom PĂ©rignon, Veuve Clicquot
), a vu ses ventes baisser de 30 % au premier semestre. Idem pour Lanson-BCC et Vranken Pommery. Sur l’annĂ©e 2020, les ventes de champagne devraient, selon l’interprofession, tomber sous la barre des 200 millions de bouteilles (contre 297 millions en 2019) et le chiffre d’affaires baisserait Ă  3,35 milliards d’euros, soit -34 % par rapport au record historique de 2009 (5,05 milliards d’euros).

L’impact du Covid-19 sur le marchĂ© du champagne semble donc bien plus fort que la crise financiĂšre de 2008 car Ă  moins de 200 millions de bouteilles vendues, les ventes se retrouveraient 2020 au niveau de celles de 1985.

Le Parisien, Les quatre façons de préparer le café et de le réussir, 12/08/2020

La torréfactrice Anne Caron nous présente quatre techniques pour réaliser un trÚs bon café avec, pour chacune, ses avantages et ses inconvénients.

Avec cet article, l’expresso, le cafĂ© filtre avec la Chemex, la cafetiĂšre Ă  piston et la cafetiĂšre Ă  l’italienne n’auront plus aucun secret pour vous.

Cnet.com, French's Mustard Beer: It's real, I drank it, and I must tell you about it, 07/08/2020

Bien connu outre Atlantique, la marque de moutarde French’s vient de sortir une biĂšre
 Ă  la moutarde. Celle-ci est produite par la brasserie Oskar Blues. Elle est fabriquĂ©e Ă  partir de blĂ© tropical, brassĂ©e avec la French's Classic Yellow Mustard et infusĂ©e avec du citron vert, du citron, de la mandarine et des fruits de la passion pour crĂ©er une saveur fraĂźche et acidulĂ©e.

La journaliste de Cnet a testé la biÚre en question et ne semble par vraiment convaincue par la combinaison agrumes/moutarde de cette biÚre.

Pour ceux qui veulent tenter l’expĂ©rience Ă  la maison, Oskar Blues a mĂȘme publiĂ© la recette de cette biĂšre Ă  la moutarde.

The Kitchn, To Picard with Love: How France’s Frozen Wonderland Became My Lockdown Hero, 13/08/2020

Eileen, une journaliste corĂ©ano-amĂ©ricaine qui vit Ă  Paris nous raconte son histoire d’amour avec l’enseigne Picard, qui est devenu son enseigne alimentaire prĂ©fĂ©rĂ©e depuis le confinement.

Alors qu’elle avait initialement une image des produits surgelĂ©es qui Ă©tait reliĂ©e Ă  ses souvenirs d’enfance aux Etats-Unis et Ă  des plats rĂ©chauffĂ©s au micro-ondes, elle a dĂ©couvert petit Ă  petit les produits de l’enseigne Ă  son arrivĂ©e Ă  Paris.

Et si son histoire d’amour avec Picard Ă©tait plutĂŽt platonique avant le confinement, elle s’est enflammĂ© pendant celui-ci. Eileen met notamment en avant la qualitĂ© des produits et le sourcing de l’enseigne.

Wall Street Journal, Stir-Crazy Travelers Are Ordering Airline Food to Relive the Flying Experience, 13/08/2020

Alors que la pandĂ©mie a ruinĂ© les espoirs de vacances lointaines de nombreuses familles, cet article du Wall Street Journal nous apprend que certaines compagnies qui fournissaient les snacks et les repas pour les avions ont commencĂ© Ă  Ă©couler leur stock de produits en ligne et dans des magasins de dĂ©stockage. Et Ă  leur grande surprise certaines ont Ă©tĂ© rapidement en rupture de stock. L’article met cela sur le coup de la nostalgie des vols en avion.

En IndonĂ©sie, par exemple, la filiale traiteur appartenant Ă  la compagnie aĂ©rienne nationale Garuda Indonesia a rĂ©cemment vendu des repas en ligne dans le cadre d'une promotion intitulĂ©e "Fly with Meals". Le menu comprenait une omelette au fromage, une quiche aux Ă©pinards et au pastrami, et deux plats indonĂ©siens avec du riz. En Australie, la sociĂ©tĂ© de restauration Ă  bord Gate Gourmet a commencĂ© Ă  vendre en ligne des repas qui Ă©taient destinĂ©s aux compagnies aĂ©riennes au mois de juin. Le programme permettait Ă  chacun d'acheter des caisses de dix plats au prix de 2 dollars australiens (1,38 dollar) par plat. L’entreprise a rapidement Ă©puisĂ© ses stocks, mais elle les a par la suite reconstituĂ©s dans certaines villes.

Mais, comme le conclut l’article, les passagers au sol ont encore du chemin Ă  faire pour recrĂ©er chez eux l'expĂ©rience complĂšte d'un repas en vol : le canapĂ© n'a pas de ceinture de sĂ©curitĂ©, donc une serviette tombĂ©e est facile Ă  rĂ©cupĂ©rer, se lever pour aller aux toilettes avant que le plateau-repas ne soit dĂ©gagĂ© ne nĂ©cessite pas de gymnastique particuliĂšre et il y a peu de risque de trouver se retrouver bloquĂ© en chemin par le chariot d'une hĂŽtesse de l'air


The Guardian, 'There’s no way we’d go back': will Covid-19 end free wine tastings forever?, 17/08/2020

En Australie, depuis des décennies, les dégustations de vin gratuites sont une partie essentielle de l'expérience de la visite des caves. Elles ont contribué à faire découvrir à une nation de buveurs de biÚre les charmes du shiraz, du sémillon et du sagrantino.

PrĂ©-Covid-19, le nombre de caves australiennes faisant payer les dĂ©gustations Ă©tait dĂ©jĂ  passĂ© de 29 % en 2017-18 Ă  50 % en 2019. Alors que les caves australiennes ont rouvert leurs portes, de plus en plus de personnes s'interrogent sur l'intĂ©rĂȘt de faire goĂ»ter leurs vins gratuitement.

En effet, depuis qu'il a commencĂ© Ă  facturer, le propriĂ©taire d’une cave a remarquĂ© que les visiteurs sont plus attentifs aux vins et aux histoires qui se cachent derriĂšre. Certaines caves proposent ainsi deux types de dĂ©gustation, dont un payant.

Financial Times, Coronavirus crisis fuels interest in vertical farming, 17/08/2020

En Angleterre, la crise liĂ©e au Covid-19 a suscitĂ© un intĂ©rĂȘt grandissant pour les "fermes verticales"

Dans la ferme de démonstration de l'entreprise à Invergowrie, prÚs de la ville écossaise de Dundee, des plateaux de produits empilés dans des tours de 9 mÚtres de haut sont gérés à distance, de l'ensemencement à l'emballage. Les humains n'ont besoin d'entrer dans les tours que pour l'entretien occasionnel.

Cette productivité accrue intéressera particuliÚrement les agriculteurs britanniques, qui doivent faire face à une forte augmentation des coûts en raison des restrictions liées à la crise sanitaire qui ont affecté l'arrivée de travailleurs saisonniers d'Europe de l'Est.

The Guardian, Tim Spector: ‘Food education should be compulsory’, 16/08/2020

Selon Tim Spector, professeur d'Ă©pidĂ©miologie gĂ©nĂ©tique au King's College de Londres, le Royaume-Uni possĂšde l’un des pires rĂ©gimes alimentaires, les anglais mangent proportionnellement plus d'aliments ultra-transformĂ©s et grignotent plus que dans tous les autres pays europĂ©ens. Par ailleurs, comme il le souligne, les mĂ©decins anglais n'ont pratiquement rien appris sur la nutrition lors de leurs Ă©tudes de mĂ©decine.

Face Ă  ce constat, il appelle Ă  faire de l'Ă©ducation alimentaire une matiĂšre obligatoire, de la maternelle Ă  l'universitĂ©, au mĂȘme titre que les mathĂ©matiques et l'anglais.

Selon lui, les enfants devraient, dĂšs l’école primaire, commencer Ă  apprendre Ă  connaĂźtre les plantes, comment les cultiver et les cuisiner, et ces leçons devraient se multiplier lors de leur passage au collĂšge afin qu'ils en apprennent davantage sur l'agriculture, la production alimentaire et la relation entre l’environnement, la nutrition et la santĂ©. Avant de quitter l'Ă©cole, chacun devrait ĂȘtre capable de prĂ©parer un repas sain en partant de zĂ©ro avec quelques ingrĂ©dients simples, tout comme nous apprenons nos tables de multiplication ou comment Ă©crire une lettre.

CNN, Impossible, Blue Bottle and Shake Shack: Big brands are trying everything to keep you eating and drinking their stuff at home, 17/08/2020

Comment des grands acteurs de la restauration rapide et des chaßnes de café tentent de s'adapter aux conséquences de la pandémie.

Ainsi, Impossible Foods a dĂ©clarĂ© qu'elle allait commencer Ă  autoriser les restaurants de Hong Kong Ă  revendre ses hamburgers en vrac directement aux clients. L’entreprise a testĂ© ce systĂšme Ă  Singapour et selon Nick Halla, senior vice president de Impossible Foods international, les restaurants qui ont participĂ© Ă  ce programme de revente "ont vu une augmentation moyenne de 88% de leurs ventes totales au cours du premier mois, dont plus de la moitiĂ© provient des ventes directes aux consommateurs d'Impossible Burger".Cette dĂ©cision de traiter les restaurants comme des dĂ©taillants s'inscrit dans une Ă©volution plus large.

D'autres acteurs ont rĂ©cemment lancĂ© de nouvelles initiatives dans le monde entier pour tenter de toucher davantage de clients qui passent plus de temps chez eux. Ainsi, Blue Bottle Coffee (dont l’actionnaire principal est le groupe NestlĂ©) a installĂ© plusieurs distributeurs automatiques Ă  Tokyo. Ceux-ci fonctionnent sans argent liquide et offrent aux passants la possibilitĂ© de se procurer de l'infusion froide, du cafĂ© instantanĂ© ou des tasses rĂ©utilisables de marque. La chaĂźne de burgers amĂ©ricaine Shake Shack s’est Ă©galement emparĂ©e de la tendance du fait maison. En avril, elle a lancĂ© des kits de repas aux États-Unis, permettant aux clients d'assembler leurs propres burgers Shake Shack Ă  la maison. Le kit, qui peut ĂȘtre commandĂ© en ligne Ă  partir de 49$ sur Goldbelly, comprend les steaks hachĂ©s, les buns, des tranches de fromage et la sauce iconique de Shake Shack. L’entreprise a toutefois refusĂ© de divulguer les ventes rĂ©alisĂ©es dans le cadre de cette initiative.

Pour l’étĂ©, Shake Shack a mĂȘme lancĂ© "Shack Camp", un coffret qui est, cette fois-ci, plutĂŽt centrĂ© sur une expĂ©rience pour toute la famille et qui fournit des provisions pour six semaines d'activitĂ©s aux familles qui sont restĂ©es enfermĂ©es chez elles.


Une carte de France qui prĂ©sente les “no beer’s land” pour ceux qui veulent ĂȘtre sĂ»rs de ne pas partir trop loin d’une brasserie.

Une Ă©leveuse de poules pondeuses explique en toute transparence et en quelques tweets pourquoi celles-ci doivent ĂȘtre abattues au bout de 18 mois.

Une photo d’un plat pas vraiment instagrammable mais qui apparemment pourrait nourrir 10 personnes


A quoi ressemblait le budget d’une famille de 5 personnes en 1800 Ă  Berlin : 72,7% du revenu Ă©tait consacrĂ© Ă  l’alimentaire, dont 44% au pain.


C’est tout pour cette semaine.

Pas de newsletter la semaine prochaine car votre serviteur va se reposer un peu et sera de retour la premiĂšre semaine de septembre.

O. Frey