đŸŒŸđŸ‡đŸ„ Eat's business đŸ•đŸ·đŸ§€ n°6

Bonjour Ă  toutes et Ă  tous, je vous propose cette newsletter dans laquelle vous trouverez quelques articles sur le monde de l’alimentaire qui m’ont semblĂ© intĂ©ressants dans la semaine prĂ©cĂ©dente. Bonne lecture!

Capital, Royaume-Uni : une compagnie propose plus de 2.000 euros pour devenir vegan pendant un mois, 01/08/2020

Veganliftz propose Ă  trois mangeurs de viande de s’abstenir d’en manger pendant un mois et de devenir vĂ©gĂ©talien. Le tout pour une rĂ©compense de 2.000 livres.

Les candidats devront partager leur expĂ©rience et dĂ©crire ce qu’ils vivent, les hauts comme les bas. L’objectif est de relayer les informations positives comme nĂ©gatives Ă  propos de ce rĂ©gime pour que les personnes se fassent leur propre opinion.

Sondage : Seriez-vous prĂȘt Ă  devenir vegan pour un mois contre 2000 euros?

Les Echos, Ritter Sport, le petit carré de chocolat l'emporte face au géant Milka, 01/08/2020

La Cour de justice fédérale allemande de Karlsruhe a jugé en derniÚre instance que Ritter Sport avait le droit de protéger sa forme carrée comme marque.

Le combat opposait depuis dix ans l’entreprise familiale allemande Alfred Ritter au gĂ©ant Milka et sa maison mĂšre Mondelez.

La forme carrĂ©e des tablettes Ritter Sport a Ă©tĂ© inventĂ©e en 1932 par la grand-mĂšre, Clara Ritter, pour tenir dans la poche d'une chemise de sport. L'entreprise a dĂ©posĂ© en 1996 son emballage carrĂ© comme une « marque tridimensionnelle Â» auprĂšs de l'Office EuropĂ©en des Marques.

Comme l’explique Joseph Fesenmaier, avocat spĂ©cialisĂ© du cabinet Bird & Bird, “Le jugement est trĂšs intĂ©ressant parce qu'il reconnaĂźt que les consommateurs ne s'orientent pas seulement en fonction d'un nom spĂ©cifique mais d'une forme diffĂ©rente, comme ici le carrĂ© Ritter Sport”.

Atabula, Le cri d’alarme du prĂ©sident de l’interprofession des appellations cidricoles, Didier BĂ©du : « Sans dĂ©bouchĂ©s, les exploitants couperont leurs pommiers et passeront Ă  autre chose », 30/07/2020

Avec une croissance de 7% en 2019, la filiÚre française du calvados était en pleine expansion mais a été frappée de plein fouet par la crise du Covid-19. Didier Bédu invite à la redécouverte de ces produits qui incarnent le patrimoine français.

Les producteurs de calvados s’attendent Ă  une baisse des ventes d’environ 25% d’ici Ă  la fin de l’annĂ©e.

Quelques chiffres sur le filiĂšre calvados : 300 producteurs, 40 000 tonnes de pommes, rĂ©parties sur 8 000 hectares de vergers pour une production de 5 millions de bouteilles, dont la moitiĂ© est destinĂ©e Ă  l’export vers 80 pays. L’Union EuropĂ©enne reprĂ©sente environ 75% des exportations et les marchĂ©s traditionnels sont l’Allemagne, la Belgique et la Suisse.

Le calvados reste majoritairement consommĂ© de façon traditionnelle, sauf aux Etats-Unis oĂč il est employĂ© pour les cocktails, mais aussi la cuisine.

Le JDD, Quand les chips se font chic, 02/08/2020

Focus sur la marque Belsia, qui est apparue dans les rayons il y a 4 ans et revendique un positionnement premium, local et 100% artisanal.

Les chips sont produites à partir de pommes de terre cultivées en Beauce. Elles sont cuites au chaudron et sont garanties sans arÎmes artificiels et sans huile de palme.

Elles sont vendues entre 2,30 et 2,50 euros les 150 grammes.

La sociĂ©tĂ© fait un chiffre d’affaires infĂ©rieur Ă  un 1 million d’euros, 20% de la production est commercialisĂ©e en ligne (dĂ©sormais via la plateforme Pour de Bon) et les 2 fondateurs misent sur une croissance des ventes de 10 Ă  20% par an.

Franceinfo.tv, ComtĂ© : on vous raconte l’histoire savoureuse et mouvementĂ©e du plus cĂ©lĂšbre fromage de Franche-ComtĂ©, 01/08/2020

Un article trĂšs intĂ©ressant qui retrace l’historique d’un des fromages prĂ©fĂ©rĂ©s des français qui, avec une production annuelle de 60 000 tonnes, est la premiĂšre appellation d'origine protĂ©gĂ©e (AOP) de France.

On y apprend notamment que le nom de "comté" est assez récent car il a été définitivement adopté à la fin du 20Úme siÚcle. Auparavant, il s'appelait fromage des Séquanes, fromage de garde, vachelin ou encore gruyÚre de comté.

Par contre sa production est trĂšs ancienne car les premiĂšres indications datent de plus de 2000 ans et mĂȘme Jules CĂ©sar en parlait.

L'existence des fruitiĂšres remontent Ă  1273 mais l’organisation sous forme de coopĂ©ratives est par contre plus rĂ©cente : la rudesse des hivers jurassiens a obligĂ© les hommes Ă  penser collectivement leur alimentation.

Le Figaro, États-Unis: le Covid-19 profite aux gĂ©ants de l’agroalimentaire, 03/08/2020

Le confinement aux Etats-Unis a fait le bonheur des industriels de l’agroalimentaire.

Au 2Ăšme trimestre, Unilever (Maille, Magnum, Ben & Jerry's) a enregistrĂ©  sa meilleure performance aux Ă‰tats-Unis depuis plus de vingt ans, avec une hausse de ses ventes de 9,5 %.

Les autres grandes multinationales, NestlĂ©, PepsiCo, Kellogg's, Danone ou Mondelez  ont toutes vu leur activitĂ© dans le pays augmenter de 5 % Ă  17 % sur la mĂȘme pĂ©riode.

Selon Dirk Van de Put, PDG de Mondelez, « il y a (aux Etats-Unis) une sensible augmentation du grignotage.  Les consommateurs passent plus de temps Ă  la maison, ils sont encore assez anxieux » . Chez Unilever on note une hausse sensible de la  Â« consommation Ă  la maison de crĂšme glacĂ©e et de thĂ© ». Quant Ă  Pepsico, ses chips et snacks (Lay's, Doritos) ont Ă©galement bien performĂ©.

Mais cette hausse de la consommation profite Ă©galement Ă  des produits plus sains. Ainsi, les ventes de cĂ©rĂ©ales Quaker Oats, qui sont utilisĂ©s Ă  la fois au petit dĂ©jeuner, au dĂźner (porridge) ou pour la pĂątisserie ont bondi de 25 % au deuxiĂšme trimestre. MĂȘme performance pour les cĂ©rĂ©ales de Kellogg's. Enfin, les ventes de yaourts vĂ©gĂ©taux de Danone ont progressĂ© de 5 %. 

Réussir, Les Français aiment de plus en plus le fromage de brebis, 03/08/2020

FranceAgriMer vient de publier son rapport sur la consommation des mĂ©nages français en termes de produits laitiers. RĂ©ussir s’est intĂ©ressĂ© aux ventes de fromage de brebis, qui ont augmentĂ© de 3,5 % par rapport Ă  2018 et mĂȘme de 20% pour les fromages frais au lait de brebis. C’est dans le quart sud-est de la France que le lait de brebis, sous toutes ses formes, est le plus plĂ©biscitĂ©.

Toutefois, malgrĂ© ces bonnes performances, le fromage de brebis ne reprĂ©sente encore que 3,9 % du total de fromages achetĂ©s, tous laits confondus. 

Konbini, Il existe une application pour trouver le meilleur sushi possible, 04/08/2020

L’application Tuna Scope a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ©e Ă  la base pour les marchands de thon. BasĂ©e sur un algorithme de deep learning, celle-ci peut Ă©galement servir aux amateurs de sushis. Elle permet en effet d’évaluer la qualitĂ© du thon en analysant une photo d’une coupe transversale de la queue du poisson.

Le thon le mieux classĂ© par l’application a eu droit Ă  sa propre appellation : l’AI Tuna. 

Télérama, Un été à Paris : nos 50 restaurants préférés ouverts en août 2020, 03/08/2020

Pour les Parisiens qui ne sont pas encore partis et pour ceux qui sont de retour de vacances, EstĂ©relle Payany vous propose sa liste annuelle des restaurants ouverts au mois d’aoĂ»t.


Financial Times, Covid-19 and the battle to save Britain’s farmhouse cheeses, 01/08/2020

Focus sur l’impact du Covid-19 sur la filiĂšre des fromages fermiers au Royaume-Uni. Selon les chiffres de la Speciality Cheese Association, la filiĂšre reprĂ©sente un marchĂ© estimĂ© Ă  100 millions de livres sterling par an

Bien qu'il soit Ă©troitement associĂ© Ă  la tradition, le secteur du fromage artisanal au Royaume-Uni est relativement nouveau. Le dĂ©clin de la fabrication de fromage a commencĂ© au milieu et Ă  la fin du XIXe siĂšcle Ă  cause des importations de fromages industriels depuis les États-Unis, le Canada et la Nouvelle-ZĂ©lande, avec pour consĂ©quence le passage de nombreux agriculteurs de la fabrication de fromage Ă  la vente de lait de consommation. Alors qu'il y avait encore environ 3 500 fromagers au Royaume-Uni avant le dĂ©but de la premiĂšre guerre mondiale, le secteur du fromage Ă©tait proche de l'effondrement dans les annĂ©es 1920. Ce n'est que dans les annĂ©es 1970 que cette disparition a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ©e, grĂące aux efforts d'une gĂ©nĂ©ration de fromagers et de fabricants dĂ©terminĂ©s Ă  dĂ©fendre la production rĂ©gionale et artisanale.

De nos jours, ce secteur dynamique dĂ©pend fortement des restaurants, des pubs, des hĂŽtels, des Ă©piceries fines, des grossistes spĂ©cialisĂ©s et des fromagers. Peu de fromagers fermiers vendent leurs produits Ă  la grande distribution. Avec les restrictions liĂ©es au Covid-19, leurs principaux canaux de vente ont disparu du jour au lendemain. L’impact de la crise est variable selon les types de fromages produits : pour les fromages Ă  pĂąte molle comme l'Innes Log et le bleu, la courte durĂ©e de vie du produit a fait que l'impact a Ă©tĂ© immĂ©diat et rapide.

Et comme l’explique un producteur, “Le commerce Ă©lectronique, c'est bien, mais je ne veux pas vendre du fromage comme des gadgets. Je veux parler aux gens, crĂ©er des liens. Je n'ai vu personne depuis mars et ça a Ă©tĂ© dur”. NĂ©anmoins, une coalition de fromagers et de fabricants a mis en place une initiative de vente de fromages par correspondance appelĂ©e "Save British Cheese". Contenant une sĂ©lection de fromages d'un kilo provenant de neuf fabricants, les boĂźtes coĂ»tent environ 30 livres sterling, livraison comprise. Le chef Jamie Oliver a mis en ligne une sĂ©rie de vidĂ©os vantant les vertus du fromage fermier et demandant aux spectateurs - ainsi qu'Ă  ses 8,2 millions de followers sur Instagram - de soutenir le programme.

Le programme "Save British Cheese" a permis de vendre plus de 13 000 boßtes, soit plus de 14 tonnes de fromage mais personne ne pense que le problÚme est résolu pour autant.

Financial Times, The fairy tale rise of Picpoul de Pinet wine, 01/08/2020

Le Financial Times s’est intĂ©ressĂ© Ă  l’histoire d’une appellation du Languedoc, l’AOC Picpoul de Pinet.

On y apprend notamment que pendant la seconde moitiĂ© du XIXe siĂšcle et la majeure partie du XXe siĂšcle, la zone de production du Picpoul, qui est situĂ©e au milieu d'un triangle Agde - PĂ©zenas - SĂšte, fournissait le vin de base pour le commerce du vermouth de SĂšte. Mais c’est la chute des ventes de vermouth dans les annĂ©es 1970 et 1980 qui a entraĂźnĂ© la spĂ©cialisation de cette zone dans le vin blanc.

L’appellation Picpoul de Pinet est dĂ©sormais une des pĂ©pites du Languedoc. Elle reprĂ©sente plus de la moitiĂ© du vin blanc AOC du Languedoc et 80 % des exportations de vin blanc du Languedoc-Roussillon. Ce vin est d’ailleurs particuliĂšrement apprĂ©ciĂ© en Grande-Bretagne, qui absorbe 57 % des exportations. Les coopĂ©ratives viticoles rĂ©alisent 82 % de la production de Picpoul.

Par ailleurs, comme l’explique l’auteur de l’article, le succĂšs du Picpoul cache Ă©galement une certaine dose de chance. Peu de vins ont Ă©tĂ© incontestablement amĂ©liorĂ©s par la rĂ©colte mĂ©canique, mais celui-ci en fait partie. En effet, le picpoul a tendance Ă  voir ses raisins tomber facilement (son nom fait d’ailleurs rĂ©fĂ©rence au plaisir des poules qui picorent les raisins tombĂ©s). Une rĂ©colte mĂ©canique rapide et dans les heures fraĂźches de la nuit a permis de surmonter les pertes de rĂ©colte et l'oxydation qui en a dĂ©coulĂ© dans les annĂ©es 1980.

The Times of Israel, Une plateforme de streaming israélienne espÚre devenir le Netflix de la cuisine, 31/07/2020

YesChef est une nouvelle plateforme de diffusion vidéo israélienne qui propose des cours de cuisine et des récits de style documentaire des plus grands talents culinaires du monde.

L’idĂ©e, selon le fondateur Steve Avery, est de crĂ©er un Netflix pour la cuisine. Il ne s’agit pas de proposer un Ă©niĂšme « Chef’s Table Â» ou « Top Chef Â» mais, comme l’explique Steve Avery, quelque chose de complĂštement diffĂ©rent. YesChef veut capturer l’histoire de chaque chef dans son paysage culinaire et utiliser leurs histoires pour inspirer les cuisiniers amateurs chez eux.

Chaque contenu de YesChef commence par l’histoire du chef, gĂ©nĂ©ralement filmĂ© dans sa ville natale, montrant aux tĂ©lĂ©spectateurs sa maison, sa cuisine et sa vie quotidienne. Ensuite viennent 12 cours de cuisine, chacun d’entre eux comprenant un panneau latĂ©ral trĂšs pratique qui contient chaque recette et la liste des ingrĂ©dients nĂ©cessaires.

A noter que YesChef propose des tarifs spĂ©ciaux pour son lancement jusqu’au jeudi 06/08 Ă  9h.

The Guardian, Growers and producers at odds in France's 'champagne wars', 03/08/2020

En 2019, un peu moins de 300 millions de bouteilles de champagne français ont Ă©tĂ© vendues dans le monde, dont la moitiĂ© ont Ă©tĂ© exportĂ©es au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Japon. Cette annĂ©e, suite Ă  la crise du Covid-19, les producteurs de champagne prĂ©voient de vendre 100 millions de bouteilles de moins, ce qui reprĂ©sente une perte d’environ 1,7 milliard d'euros.

Comme l’explique Maxime Toubart, le prĂ©sident du SGV, "Nous sommes trĂšs dĂ©pendants de ces marchĂ©s d'exportation, qui ont Ă©tĂ© gravement touchĂ©s par le Brexit et le coronavirus"

La chute des ventes a entraßné une dispute entre les propriétaires de vignobles et les maisons de champagne qui achÚtent leurs raisins. Chaque année, en juillet, les deux parties se rencontrent pour convenir de la quantité de raisins à récolter. L'année derniÚre, le maximum autorisé était de 10 200 kg par hectare. Cette année, les maisons de champagne, qui détiennent dans leurs caves un stock excédentaire d'environ 400 millions de bouteilles souhaitent que les viticulteurs récoltent moins de raisins pour éviter de saturer le marché et faire chuter le prix du champagne. Ils ont exigé des viticulteurs qu'ils ne cueillent pas plus de 6 000 à 7 000 kg par hectare. Les viticulteurs affirment qu'ils ne descendront pas en dessous de 8 500 kg par hectare.

En consĂ©quence, la rĂ©union de juillet s'est terminĂ©e sans accord, Ă  un mois du dĂ©but des vendanges. Il s’agit d’une premiĂšre depuis l’aprĂšs-guerre.

Bloomberg, Wine.com Seeks Funding at Valuation of More Than $1 Billion, 31/07/2020

Wine.com, un site de vente de vins en ligne qui permet aux clients de discuter en direct avec des sommeliers, envisage une levĂ©e de fonds qui lui rapporterait plus d'un milliard de dollars. La sociĂ©tĂ© basĂ©e Ă  San Francisco, qui propose un programme d'adhĂ©sion comprenant des expĂ©ditions illimitĂ©es, a rĂ©alisĂ© un chiffre d’affaires de 244 millions de dollars sur les 12 derniers mois, soit une augmentation de 79 %. Wine.com a dĂ©clarĂ© avoir organisĂ© 20 dĂ©gustations de vin virtuelles auxquelles ont assistĂ© 40 000 mĂ©nages.

The Guardian, Loss of bees causes shortage of key food crops, study finds, 29/07/2020

Le manque d'abeilles dans les zones agricoles limite l'approvisionnement de certaines cultures vivriÚres, selon une nouvelle étude américaine qui suggÚre que le déclin des pollinisateurs pourrait avoir de graves conséquences sur la sécurité alimentaire mondiale.

Sur sept cultures Ă©tudiĂ©es, cultivĂ©es dans 13 États amĂ©ricains, cinq ont montrĂ© que le manque d'abeilles entrave la quantitĂ© de nourriture pouvant ĂȘtre cultivĂ©e, notamment les pommes, les myrtilles et les cerises.

Les chercheurs ont découvert que les abeilles indigÚnes sauvages contribuaient de maniÚre surprenante à une grande partie de la pollinisation, bien qu'elles opÚrent dans des zones d'agriculture intensive largement dépourvues de la végétation qui les soutient.

L’étude recommande aux agriculteurs de mieux comprendre la quantitĂ© optimale de pollinisation nĂ©cessaire pour augmenter le rendement des cultures, ainsi que de vĂ©rifier si le niveau de pesticides et d'engrais appliquĂ© dans les champs est appropriĂ©.

L’Echo, Remettre l’agriculteur "dans" le paquet de chips, 31/07/2020

En Belgique, trois cousins cultivateurs veulent remettre le rĂŽle de l’agriculteur au centre de la production de chips. Ils viennent de lancer la marque made in Belgique "les Chips de Lucien", du nom de leur grand-pĂšre commun. 

Comme ils l’expliquent, “"Les prix du marchĂ© de la pomme de terre sont plus proches de nous. Ils se fixent entre l’Allemagne, les Pays-Bas, le Luxembourg et la Belgique. Nous ne dĂ©pendons pas de producteurs ukrainiens ou canadiens comme c’est le cas pour les cĂ©rĂ©ales. Mais nous n’avons pas de prises sur ces prix pour autant”.

Mais surtout, ils expliquent que ce projet vient en partie de la frustration qu’ils ont eu, en tant qu’agriculteurs, d’avoir perdu le lien avec les consommateurs. Ainsi, selon eux, "Le consommateur ne sait plus qui est l’agriculteur derriĂšre le produit. On y perd notre identitĂ© et, pire, nous sommes victimes de dĂ©nigrement sous prĂ©texte que nous causons des nuisances dans un environnement de plus en plus urbanisĂ©."

Leurs chips sont cuites Ă  plus basse tempĂ©rature, ce qui amoindrit la teneur en acrylamide. L’huile excĂ©dentaire en surface de la chips est absorbĂ©e aprĂšs la cuisson, ce qui rĂ©duit les matiĂšres grasses de 15%. Les Ă©pices sont totalement naturelles et pauvres en sel. La marque est prĂ©sente dans prĂšs de 500 points de vente, les Ă©piceries fines, les magasins de produits de terroir et les magasins franchisĂ©s de grands distributeurs.

Food Navigator, Danone CEO sees COVID-19 polarizing the food sector: ‘There won't be a middle class anymore’, 03/08/2020

Le chiffre d'affaires du groupe Danone au premier semestre 2020 a chuté de 1,1 %, entraßné par la chute des ventes d'eau en bouteilles (19,1 %), qui a éclipsé la croissance d'environ 3 % des divisions lait et plantes (EDP) et nutrition spécialisée.

Pour 2021, Emmanuel Faber, le PDG du groupe, a dĂ©clarĂ© qu'il s'attendait Ă  l'Ă©mergence de "nouvelles normes de comportement de consommation privĂ©e". L'attitude des consommateurs sera probablement influencĂ©e par deux facteurs : le ralentissement Ă©conomique et la "crise sociale" qui s'ensuivra, ainsi que la volontĂ© de consommer des aliments plus sains. Selon lui, la pandĂ©mie va entraĂźner “une polarisation de la dynamique des ventes” dans le secteur alimentaire, avec des consommateurs prĂȘts Ă  payer pour de l'alimentation saine et d’autres qui se tourneront davantage vers des produits plus abordables. Il ajoute enfin que "La relation entre alimentation et santĂ© n'a jamais Ă©tĂ© aussi claire maintenant pour cette gĂ©nĂ©ration et Ă©galement Ă  travers la crise COVID".


LCI, Sur les traces du Beaufort, le prince des gruyĂšres, 02/08/2020

Ce fromage savoyard est produit à partir du lait provenant uniquement de deux races bovines : la Tarine et l'Abondance. Reportage à la coopérative de Beaufort pour en savoir plus sur sa fabrication.


Avec 187,96 millions de tonnes en 2018, l’Inde est le premier producteur de lait au monde.

Retrouvez d’autres informations statistiques sur le lait dans l’Agridata que j’ai postĂ© il y a quelques semaines sur mon site.


C’est tout pour cette semaine.

A la semaine prochaine!

O. Frey